Aperçu exclusif du poste de pilotage : 5 questions à Rennstall Esslingen

Aperçu exclusif du poste de pilotage : 5 questions à Rennstall Esslingen

À nouveau, le moment est venu : l'équipe Formula Student, sponsorisée par Handtmann Elteka, est sur le point de démarrer sa nouvelle saison automobile. Le tout nouveau modèle « Stallardo `16 » a été présenté récemment lors d’une éblouissante démonstration à Werfthalle Göppingen. À bord : notre polyamide coulé Lauramid®, qui, en tant que matériau des composants du pédalier, soutient à nouveau l’équipe sur le chemin de la victoire. Dans la Formula Student, deux aspects sont essentiels pour assurer la victoire : une voiture fiable et une équipe prête à donner le maximum de la première à la dernière minute de la saison. C’est ce qu’ont appris les deux étudiants, le responsable d’équipe Oliver Peters et le pilote Christoph Lösle, au cours de leur implication dans le projet.

M. Peters, la conception de la voiture de course est un processus très chronophage et très coûteux. Toute l’équipe travaille sur le projet, en continu et avec passion. Au moment où la voiture est enfin prête à prendre la piste, vous voulez certainement vous assurer que son volant est confié au meilleur pilote. Comment l'équipe Rennstall Esslingen décide-t-elle de la personne en charge de cette tâche à haute responsabilité ?

Oliver Peters : Nous avons eu beaucoup de chance cette année. L’un de nos pilotes, Christoph Lösle, a déjà conduit le modèle Stallardo sur les pistes avec succès la saison dernière. Dès lors qu’il fut évident que Christoph referait partie de notre équipe en 2016, nous avons tous convenu qu'il devrait à nouveau prendre place derrière le volant. Non seulement il a déjà conduit notre bolide, mais il possède également une grande expertise des pistes de kart à travers toute l’Allemagne, qu'il pratique depuis son plus jeune âge. Cette expertise n’a pas de prix, car la participation à des courses de Formula Student requiert de posséder des facultés de pilotage pointues.
Pour certaines disciplines, p. ex. la compétition « Endurance », plusieurs coureurs sont nécessaires. Par conséquent, nous avons sélectionné quatre pilotes par le biais d'une mise en concurrence afin de compléter l’équipe.

M. Lösle, vous êtes déjà un pilote de kart chevronné. Qu'est-ce qui vous a attiré dans le fait de conduire une voiture Formula Student ?

Christoph Lösle : La première fois que j’ai entendu parler du projet « Rennstall » il y a deux ans à l'université, j'ai tout de suite été vivement intéressé. Je souhaitais faire partie de cette équipe, mais pas « uniquement » en tant que pilote. Pour moi, l'aspect particulier résidait dans l’opportunité de conduire une voiture de course que j’avais aidé à concevoir de façon significative. Ainsi, j'ai rejoint l’équipe responsable du châssis l’année dernière. Piloter à nouveau le modèle Stallardo cette saison est une superbe récompense de mes performances de l’année passée. J’ai déjà particulièrement hâte de revenir sur la piste et de montrer à quel point la voiture conçue par l’équipe est fantastique.

Pour la « mission » dans le poste de pilotage, une remise en forme physique était certainement requise. Avez-vous suivi un programme d’entraînement spécial avant le démarrage de la saison ?

Christoph Lösle (souriant) : Honnêtement, non. Quoi qu'il en soit, je cours pendant toute l’année. Qui plus est, il s’agit du meilleur entraînement : conduire la voiture aussi souvent que possible. C'est ce que je fais, dès que le temps me le permet. À un moment donné, vous connaissez chaque caractéristique de la voiture, par exemple, le comportement du système de direction ou la réactivité des freins. À compter de ce moment, à vous d’exploiter ces finesses de façon optimale.

Le 9 août, le coup d’envoi de la saison 2016 sera enfin donné à Hockenheim. Comment se présente un week-end de course type ? Cela ressemble-t-il à la Formule 1 ?

Oliver Peters : Non, il y a de nombreuses différences. Premièrement, la Formula Student n’est pas une compétition de course en tant que telle, mais une compétition en termes de conception. La course en elle-même ne représente que le cœur du week-end de course. D'autre part, il y a des évaluations dans plusieurs catégories différentes. Ainsi, par exemple, le jury évalue le plan de développement établi par l’équipe, l’endurance ou l’aspect économique de la voiture. L'équipe se voit attribuer des points pour chaque catégorie et celle qui obtient le meilleur score global à la fin remporte la victoire finale. En d’autres termes, l’ensemble de l’équipe est mobilisé au sein des différentes tâches tout au long du week-end.

Christoph Lösle : Même pour nous, les pilotes, les courses sont totalement différentes de la Formule 1. Tandis que les pilotes de F1 peuvent tester le circuit avec leur véhicule de façon intensive durant les quelques jours précédant la course, en Formula Student, nous ne sommes autorisés qu’à faire un tour du circuit à pied. Durant cette marche, nous devons mémoriser précisément les particularités et les embûches que présente la piste. Ainsi, nous conduisons le véhicule pour la première fois sur la piste le jour de la course. À chaque fois, ce principe représente un véritable défi, face auquel ma longue expertise du kart et ma bonne connaissance du Stallardo me sont très utiles.

Cela semble vraiment aventureux. Les accidents sont-ils fréquents ?

Oliver Peters : Non. Les voitures entrent sur la piste les unes après les autres pour les essais de vitesse. Encore une grande différence avec la Formule 1. Il arrive que de légers dégâts surviennent sur la voiture lorsque celle-ci effleure un des plots qui délimitent le circuit. C'est très ennuyeux car cela entraîne une grande perte de temps, voire, dans le pire des cas, une sortie de piste. Donc là, c'est le moment de se retrousser les manches et de remettre la voiture en état aussi vite que possible. Croisons les doigts pour que cela ne se produise pas cette saison.

M. Peters, M. Lösle, au nom de l’ensemble de l’équipe Handtmann Elteka, nous vous souhaitons une saison sans encombre et pleine de réussite. Merci beaucoup pour cet entretien.